Vous êtes ici

Mon métier en tous genres : portrait de Lynda, apprentie maçonne

19 janvier 2024 Actualité

Découvrez le métier de Lynda, apprentie maçonne au sein de l'entreprise Mac'Aron à Frossay qui nous prouve que les métiers n’ont pas de genres !

Une réorientation professionnelle
Lynda est diplômée d’un CAP soigneur animalier et d’un Bac professionnel Conduite et gestion des entreprises agricoles. Lors de la crise sanitaire elle s’est rendu compte qu’elle ne trouvait pas d’emploi dans ces domaines. Elle a donc choisi de se réorienter dans un métier manuel et exercé à l’extérieur : la maçonnerie. "Un jour j'ai eu l'occasion d'échanger avec des femmes exerçant en tant que menuisière et peintre en bâtiment, partage Lynda. J'ai pu leur poser toutes mes questions et l'idée de travailler dans ce secteur a fait son chemin. Je me suis alors rapprochée d'une entreprise locale en maçonnerie pour effectuer un stage découverte".

L'apprentissage du métier de maçon 
Le stage étant concluant, le patron de Lynda lui propose de poursuivre son expérience en apprentissage à travers un CAP Maçonnerie d’un an. "Mon intégration dans l'entreprise s'est très bien passée et mes collègues prennent le temps de m'expliquer le métier et les gestes à effectuer. J'ai terminé mon CAP en tête de classe et j'ai décidé de poursuivre mon apprentissage à travers un Brevet Professionnel dans la même entreprise", poursuit la jeune apprentie maçonne. 

Maçon, un métier au service des personnes
Lynda aime construire des logements. Elle y trouve une grande satisfaction. "C'est très important pour moi de fabriquer des choses avec mes mains au service des clients. On leur permet de se loger par la suite. Le métier est de plus très varié. Être maçonne ce n'est pas juste construire des maisons, c'est aussi suivre des plans, réaliser l'ossature d'un bâtiment avec des matériaux divers et variés pour des constructions neuves ou des travaux d'entretien et de réhabilitation. Chaque jour est différent". 

Un secteur peu féminisé
Le métier de maçon est exercé principalement par des hommes, pour autant il est accessible aux femmes.  "Le métier est physique. Il faut s'habituer à être debout toute la journée et à porter des charges assez lourdes. Au CFA j'apprends les gestes et les postures à adopter pour ne pas se blesser et faciliter notre quotidien. Il existe des positions et des techniques pour travailler plus aisément. Avec le temps, le métier devient plus facile. Le fait de travailler en équipe permet de s'entraider en cas de besoin. Dans mon entreprise, c'est moi qui gère le déplacement des mini-pelles et des engins élévateurs. Être une femme ne m'empêche pas de m'épanouir dans ce métier". 

Comme Lynda, vous êtes intéressé par le métier de maçon ? N’hésitez pas à poser vos questions directement auprès des apprentis et des professionnels du bâtiment près de chez vous !